Poesie 6 : la lunepoésie 2

LA LUNE ET LE SOLEIL

La lune est une orange
Sur un bel oranger,
Une orange qu’un ange
Chaque nuit vient manger,
Une orange qui change,
Qui bientôt, c’est étrange,
N’est plus que la moitié
D’une orange qu’un ange
Sans pitié mange, mange
Jusqu’au dernier quartier.
Le soleil, quant à lui,
Même quand il nous cuit,
Le soleil est un fruit :
C’est un gros pamplemousse
Qui tombe avec la nuit,
Qui tombe sur la mousse,
A ce que j’en déduis,
Puisqu’il tombe sans bruit.
Le soleil est un fruit
Qui pousse et qui repousse ;
Le soleil est un fruit,
Même quand il nous fuit ;
Le soleil est un fruit
Qui montre sa frimousse
De bon soleil qui luit
Dès le premier cui--cui.

 

Jean-Luc Moreau

LA LUNE SUR LE CLOCHER

 

C'était, dans la nuit brune,
Sur le clocher jauni,
La lune,
Comme un point sur un i.
Lune, quel esprit sombre
Promène au bout d'un fil,
Dans l'ombre,
Ta face et ton profil ?...
N'es-tu rien qu'une boule ?
Qu'un grand faucheux bien gras
Qui roule
Sans pattes et sans bras ?...
Est-ce un ver qui te ronge,
Quand ton disque noirci
S'allonge
En croissant rétréci ?
Qui t'avait éborgnée
L'autre nuit ? T'étais-tu
Cognée
A quelque arbre pointu ?
Je viens voir à la brune
Sur le clocher jaunie,
La lune
Comme un point sur un i.

 

Alfred de MUSSET


© Les Tilleuls CM2 - 2016/2018